300 mètres de « no man’s land » à La Limite

Juillet 1944. Depuis quatre ans, les Allemands règnent en maîtres dans le Pays de Gex mais, le 6 juin, les forces alliées ont débarqué en Normandie. Les autorités allemandes isolent encore un peu plus Ferney en créant un no man's land de 300 mètres au contact de la frontière suisse. Toutes les habitations devront être évacuées. Dans le même temps, les tribunaux militaires allemands condamnent à tour de bras. Pour avoir facilité le passage de Juifs, Marius Raphoz écope de trois ans de travaux forcés; le fils du garagiste Pinget d'un an de prison... Heureusement, la Libération est proche. Pour nourrir l'Allemagne, les troupes d'occupations réquisitionnent 1100 têtes de bétail dans le seul Pays de Gex. Le bétail sera acheminé jusqu'à Besançon via le col de la Faucille avant d'être conduit outre-Rhin. (Source: Le Journal de Genève, 8 juillet 1944)

Juillet 1944. Depuis quatre ans, les Allemands règnent en maîtres dans le Pays de Gex mais, le 6 juin, les forces alliées ont débarqué en Normandie. Ultime tour de vis: les autorités allemandes isolent encore un peu plus Ferney en créant un no man’s land au contact de la frontière suisse. Toutes les habitations devront être évacuées sur une largeur de 300 mètres.

Dans le même temps, les tribunaux militaires allemands condamnent à tour de bras. Pour avoir facilité le passage de Juifs, Marius Raphoz écope de trois ans de travaux forcés; le fils du garagiste Pinget d’un an de prison…

Pour nourrir l’Allemagne, les troupes d’occupation réquisitionnent 1100 têtes de bétail dans le seul Pays de Gex. Le bétail sera acheminé jusqu’à Besançon via le col de la Faucille avant d’être conduit outre-Rhin. Heureusement, la Libération est proche (Gex: 21 août 1944).

(Source: Le Journal de Genève, 8 juillet 1944)

Quelques liens: Occupation allemande; Occupations ferneysiennes; Presse gessienne sous l’occupation… ; … et après; Libération; Guerre 1939-1945

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire