Famille Jakob-Falquet

Renée et Ernest Jakob (à droite sur la photo sont venus découvrir la médiathèque avec leurs enfants et leur nièce. Photo NG.

Quand le Châtelard était le théâtre de l’amour entre Ernest et Renée Jakob

Il y a plus de 60 ans, la nouvelle médiathèque de Ferney était encore la grange d’une grande ferme. C’est là, qu’Ernest et Renée se sont rencontrés. En février 2020, ils ont découvert la métamorphose de ce lieu, si cher à leurs cœurs.

La ferme est devenue en 2020 la médiathèque du Châtelard. Photo AD.

Le lieu de leur rencontre a bien changé après 62 ans de mariage. Ernest et Renée Jakob se sont rencontrés dans la grange du Châtelard qui est devenue très récemment la médiathèque de Ferney. La famille Falquet, arrivée du canton de Vaud pour travailler, a commencé à louer la ferme en 1927. Renée y est née en 1933 et Ernest, aussi appelé « Tito » à Ferney, est venu du Jura pour être embauché en 1947. un mariage pas comme les autres.

La « ferme à Falquet » dans les années cinquante (collection privée)

« Il nous a fallu du temps pour se fréquenter. Mais bon, je crois que nous nous sommes bien trouvés si nous sommes encore là », assure Ernest le sourire aux lèvres. En 1957, le couple saute le pas et décide de se marier.

Renée et Ernest (à gauche). Collection privée.

Mais comme rien ne semble se faire communément dans cette famille remplie de vie, le frère d’Ernest épouse la cousine de Renée le même jour. « Son frère venait le visiter et ils sortaient au bal les samedis soir. C’est là qu’il a rencontré ma cousine », se souvient Renée. Les deux couples sont même partis ensemble pour le voyage de noces,

La structure de la grange et sa poutraison ont été conservées. Photo CM.

« S’ils n’avaient pas gardé la structure de la grange et les poutres, je n’aurais pas ressenti la même émotion. C’est vraiment du beau travail », souligne Éric Jakob, l’un des trois enfants du couple, venu découvrir la nouvelle médiathèque en famille. Cette ferme, la famille Falquet-Jakob l’a dans les veines. Christine, la nièce de Renée n’a pas hésité une seule seconde à devenir bénévole dans le lieu de culture ferneysien.

En 2000, « Tito » Jakob sur les pistes de Lélex (à partir de 3’20 »)

« J’ai appris à skier dans la pente de la cour, les enfants ont commencé à nager dans la fontaine. On a passé d’excellents moments ici », rappelle Renée. Juste après leur mariage, le couple Jakob a été obligé de quitter Ferney. « Après un incendie, je devais retrouver un logement, mais avec l’arrivée du Cern c’était très compliqué à trouver. Mon patron suisse m’a proposé de venir vivre à Genève et nous avons déménagé. Mais si nous avions eu le choix, nous serions restés à Ferney », assure Ernest.

Pour leurs 60 années de mariage, une fête avait été organisée à la salle du Levant. « Les 70 ans, on viendra les faire à la médiathèque », s’amuse « Tito ».

Nathan GARCIA / Dauphiné Libéré 23.2.2020

Adaptation et compléments: Ferney en mémoire