Fernai, Fernex, Ferney, Ferney-Voltaire…

Fernex bEn 1125, d’après un acte transcrit en marge de la grande Bible de la Bibliothèque de Genève, le hameau avait nom Fernai; vers le XIIIe siècle, on écrivit Fernex, par analogie avec les noms des localités voisines : Saconnex, Gex, Collex, etc. En 1758, sous la plume de Voltaire, Fernex devint par eu­phonie Ferney, et il semblait, tant cette orthographe fut généralement adoptée, que ce fût dès lors chose réglée. Mais sous la se­conde république, en 1850, le chef du bureau de poste modifia son timbre qui datait de 1792 ; le nom de Voltaire y fut effacé, et l’y disparut pour faire place de nouveau à l’x ; trompés par cette fantaisie d’un particulier, les dictionnaires écrivirent Fernex, et la foule suivit le mot d’ordre des dictionnaires; cependant à la mairie on resta fidèle à l’ap­pellation de la Constituante de 1790, et à la justice de paix on conserva au moins l’y, en sorte qu’il y a maintenant un receveur des postes à Fernex; un juge de paix à Ferney et un maire à Ferney-Voltaire.

Lire la suite…

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.