Gens de la terre

Albert Vibert à la ferme du Clergeat

A l’arrivée de Voltaire, Fernex comptait 114 habitants, agriculteurs pour la plupart. Le bourg ne comptait alors que trois fermes, le Clergeat, plus connu sous le nom de « ferme à Vibert », la ferme Mme de Barsat, aujourd’hui exploitée par la famille Duty, et le Châtelard, sur la route de Fernex à Mategnin. Une partie du territoire, argileuse, était très marécageuse. A flanc de colline, la terre était plus riche. On pratiquait l’élevage, produisait du blé et cultivait la vigne.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.