Décotte Maurice

Né à Ferney en 1910, Maurice Décotte était fils unique et orphelin de père. Devenu ingénieur agronome, il dédaigna des postes importants à l’autre bout du monde pour rester dans « son » village. Seule la guerre allait l’en déloger puisqu’il fut alors chargé d’acheter le café de l’armée française… au Brésil.

De 1945 à sa mort en 1973, il s’installa chaque après-midi au café du Soleil. Pour jouer aux cartes, certes, mais aussi pour prodiguer modestement des conseils avisés, rédiger le courrier de ceux qui ne savaient guère écrire ou réconcilier d’inutiles ennemis. Offrir enfin, en tant que maire adjoint, un gros livre de cuisine aux couples qu’il mariait. Ce qui n’est jamais inutile lorsque la passion cède le pas à l’habitude…

NNB032.0009 [Largeur max. 1024 Hauteur max. 768]NB35021_0011 [Largeur max. 1024 Hauteur max. 768]

1 réponse à Décotte Maurice

  1. Reyboubet dit :

    Jadis, mon père cherchait un sapin pour Nöel.
    Maurice Décotte lui proposa de lui en offrir un, sous condition qu il le plante dans son jardin.
    Pendant de nombreuses années le sapin de plusieurs mètres se dressa fièrement près de la
    maison de mes parents. Souvenirs, souvenirs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.