Alambic

Chaque hiver, les frères Masson passaient de village en village pour distiller les fruits des heureux bénéficiaires du « privilège de bouilleur de cru ».

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.