Le livre 2019 est sorti de presse

« Commerçants et artisans d’antan », le livre 2019 vient de sortir de presse. Reflet et complément de notre exposition, il sera présenté et mis en vente
(30€) dès demain, jeudi 4 avril à 18h, lors du vernissage à la Mairie de Ferney-Voltaire, puis tous les après-midis jusqu’au 9 mai (du lundi au vendredi) à l’occasion des permanences tenues dans cette même Salle des Colonnes.

NB: Le livre sera également disponible dans les librairies ferneysiennes ainsi qu’à la Maison du Pays de Voltaire et à l’Office du Tourisme du Pays de Gex.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Poteries ferneysiennes


La poterie Knecht produisait essentiellement de la vaisselle utilitaire ainsi que des pots consacrés aux fêtes villageoises.

Hormis l’agriculture, la poterie fut longtemps à Ferney une des rares activités. Avant l’arrivée de Voltaire, il existait déjà une tuilerie et une faïencerie, mais c’est surtout au XIXet dans la première moitié du XXsiècles que la poterie tint le haut du pavé, essentiellement à des fins utilitaires mais aussi artistiques.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney: De pied en cap


Le calendrier 1951 de Madame Thouvenel, femme élégante et parfumée qui tenait commerce à l’enseigne des Fleurs de France.

Au centre de Ferney, les Parfums de France étaient en quelque sorte une oasis de douceur dans un monde de brutes. Les dames riches venaient acheter de grandes bouteilles de parfums de marque tandis que les Ferneysiennes trouvaient de l’eau de Cologne pour se frictionner et emportaient par la même occasion un calendrier parfumé et quelques échantillons de Joli Soir de Cheramy. Pour beaucoup, Jeanne Thouvenel fut longtemps la plus belle fleur de Ferney.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney: Presse et journaux d’autrefois


Le Pays gessien du vendredi 19 mars 1971 publie les résultats du premier tour des élections municipales. La liste de Pascal Meylan arrive en tête.

La Mobilisation de 1914, l’Armistice de 1919, la Grande Dépression de 1929, la montée du nazisme, la déclaration de guerre en 1939, la censure sous l’Occupation, la victoire de 1945, les guerres d’Indochine et d’Algérie… c’est par les journaux que les Français suivirent l’actualité d’un pays et de ses épreuves. La radio ne devint vraiment un moyen d’information qu’en Mai 1968… et les réseaux sociaux qu’au début du XXIe siècle.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney: Boulangeries et épiceries d’autrefois


La « Tonton » tenait épicerie dans la Grand’rue, à hauteur de la statue Voltaire. Transformé, son magasin abrite aujourd’hui la Caisse d’Epargne.

De toute éternité, il y eut deux boulangeries au centre de Ferney, chacune avec ses propres habitués. Ici comme là, les propriétaires se sont succédé mais, pour les « vieux » Ferneysiens, il y eut surtout Brun et Dubouchet.

Madeleine Eisen-Mivelle, la « Tonton », faisait exclusivement épicerie : conserves, boissons, huile et vinaigre, biscuits, bonbons à la pièce et cornets-surprises.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney: Boucheries et charcuteries d’autrefois


Dernière photo de famille. Imposant, le bœuf sera bientôt poussé dans l’étroit couloir de la boucherie où l’attend Marius Roch.

En 1770 déjà, Voltaire lui-même vantait les mérites du premier boucher de Ferney, en se demandant « pourquoi toutes les marchandises sont meilleur marché à Genève qu’à Gex »…

Plus que tout autre commerce, la boucherie puis les boucheries se devaient d’être au milieu du village. On ne mangeait jamais de viande le vendredi et pas forcément les autres jours non plus mais, à notre connaissance, le mot « végétarien » n’avait pas cours dans nos contrées.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney: Hôtels et restaurants d’hier et d’aujourd’hui


Au Pirate, Monique et Alain Béchis avec leurs deux fidèles maîtres d’hôtel, Claude Rocchia et Gérard Massal.

Les Ferneysiens ne dormaient évidemment jamais à l’hôtel et mangeaient rarement au restaurant. Pourtant, ceux-ci ont marqué l’histoire locale.

Dominant le village, l’Hôtel Bellevue accueillait visiteurs de marque, représentants de commerce, et fonctionnaires internationaux. Dans le grand salon ou sur la splendide terrasse, la cuisine du Bellevue, bourgeoise et traditionnelle, était servie lors des mariages et banquets.

Bien que disposant de chambres, La Truite était davantage un restaurant qu’un hôtel, qui afficha exceptionnellement complet en 1960 lorsque des compagnies entières de CRS vinrent surveiller la frontière lors des Accords d’Evian.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney: Et encore des cafés…


Les Grillades de Jean et Micheline Chenu étaient le passage obligé de toute une jeunesse, qui se réunissait à la belle saison autour de la fontaine. On reconnaît Michèle Cailliez, Pierre et Dany Labory, les sœurs Desvoivres, Jacky Triquet et, sur la droite, Jean Chenu.

Ferney a compté simultanément jusqu’à une vingtaine de cafés à une époque où la population ne dépassait pas 1.000 habitants. Outre la Grand’rue, il y en avait rue de Versoix et rue de Meyrin et toute une poignée dans le quartier de la Limite, aujourd’hui disparu.

Ces bistrots se limitaient parfois à la seule cuisine familiale. S’y retrouvaient les paysans à la fin de leur journée, les contrebandiers après leurs méfaits, les douaniers qui faisaient mine de ne pas les reconnaître, les artisans du cru et quelques Genevois en quête d’aventures exotiques.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney: Les cafés du centre


Devant le Café Voltaire, le sénateur Fouilloux et les élus locaux lors de la remise du certificat d’études. Les lauréats ont pris place sur le char à bancs.

Le centre de Ferney comptait de très nombreux cafés. Il en reste plusieurs et c’est tant mieux. Chacun avait son caractère, sa spécialité et sa clientèle, même si la plupart des consommateurs passaient volontiers de l’un à l’autre.

Le Café de la Mairie, « Chez Dudu », disposait sur l’arrière d’une cour où on jouait à la lyonnaise puis à la pétanque, dont l’arrivée coïncida avec les premières grillades et les premières merguez. Le café lui-même était exigu mais on s’y entassait lorsqu’y fut installé le premier poste de télévision.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Ferney-Voltaire: Café du Soleil


Mimi et Maurice Traffey derrière le bar du Soleil en 1956. Cendriers, apéritifs anisés, bière pression et, au fond, une des premières machines à café.

Ferney ne serait pas Ferney sans le café du Soleil. Dans la joie, la peine, la fête et la fraternité, c’était le lieu de toutes les rencontres, de tous les jeux, de toutes les chamailleries, de toutes les complicités.

C’est au Café du Soleil qu’au petit matin les habitués prenaient leur premier café – ou leur premier coup de blanc – en lisant le Progrès de Lyon, puis le Dauphiné Libéré affectueusement surnommé le Daubé. A dix heures se retrouvaient dans la cuisine de Mimi Traffey – puis d’Osvalda Arbez – les cantonniers municipaux dont les efforts matinaux justifiaient l’omelette au lard ou l’entrecôte au gratin, assorties d’un solide litron de rouge.

Lire la suite…

Télécharger l’invitation…

Publié dans Uncategorized | Un commentaire