Alambic

Chaque hiver, les frères Masson passaient de village en village pour distiller les fruits des heureux bénéficiaires du « privilège de bouilleur de cru ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.