Expo Marmousets, premier panneau

Pendant près de trente ans, de 1945 à 1972, Ferney a vécu au rythme de l’abbé Boisson et de « ses » Marmousets, orphelins de la Maison Saint-Pierre, d’abord, apprentis du splendide Foyer bâti dans le haut du village, ensuite. « Marmousets… Joie… Un seul cœur ! », telle fut leur devise. Les Ferneysiens se souviennent encore des gamins défilant en uniforme dans les rues du village, des apprentis se rendant chaque jour à vélo jusqu’à Genève, et surtout des grandes fêtes qui, de 1952 à 1972, accueillirent chaque été les plus grandes vedettes de l’époque, des Compagnons de la Chanson à Gilbert Bécaud en passant par la Fanfare de la Garde Républicaine. Tout juste démobilisé, l’abbé Joseph Boisson arrive à Ferney en 1945. Il a vingt-six ans. L’orphelinat Saint-Pierre compte alors une cinquantaine d’enfants, déplacés par la guerre ou cabossés par la vie. Les quinze religieuses assurent leur présent ; l’abbé va leur donner un avenir. Au-delà de la scolarité obligatoire (14 ans), l’abbé veut que les jeunes Marmousets puissent continuer à vivre au sein de cette grande famille jusqu’à l’âge adulte, le temps d’acquérir un vrai métier. Pour cela, il faut bâtir une nouvelle maison. Ce sera le Foyer des Marmousets-Apprentis.

Exposition ouverte jusqu’au 14 avril, du lundi au vendredi, à la Mairie de Ferney-Voltaire.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.