1880: Une épidémie à Ferney

Le Dr Félix Gerlier fut maire de Ferney de 1875 à 1877, puis de 1890 à 1900. Il fut aussi et surtout le médecin de Ferney et des Ferneysiens. On lui doit en particulier une publication médicale consacrée à une épidémie qui affecta notre village ainsi que Saconnex et Collex… Les quelques exemples ci-dessous évoquent, pour quelques centaines d’habitants et avec de moindres enjeux, les questions et les inquiétudes qui sont aujourd’hui celles de toute notre planète, en ces temps difficiles de Covid-19.

Cet extrait montre aussi combien le travail de médecin était aussi celui d’un fin limier et combien, avec l’aide du maire qui lui avait succédé, la maréchaussée tenta d’étouffer quelques vérités médicales…

Exposé des faits par le Dr Félix Gerlier

No 1. A la fin de septembre 1879, je vis un domestique du collège de Ferney qui présentait sur les joues et le menton, dans sa barbe rasée de frais, des arcs de cercle et un anneau complet d’herpès circiné. Ce fait excita virement mon attention. Médecin de l’établissement, j’avais à craindre, outre la contagion de l’herpès, sa transformation eu teigne tondante, si le tricophyton se déposait sur le cuir chevelu des élèves. La rentrée devait avoir lieu vers le milieu du mois suivant. Je me hâtai donc de passer le crayon de nitrate d’argent sur les arcs et sur l’anneau, bien décidé à faire renvoyer ce domestique si je ne coupais court aux progrès du mal…

Lire la suite…

Assemblée générale ce lundi 6 décembre

Chers membres et amis de Ferney en mémoire,
Nous vous rappelons que nous nous retrouverons ce lundi 6 décembre 2021 à 18h30 pour notre assemblée générale annuelle. Le rendez-vous est fixé à la grande salle de la piscine (entrée à côté de la caisse). Masque obligatoire.
Pour cause de Covid, pourront voter les titulaires de la carte 2021 (gracieusement prolongée pour 2022) mais aussi les nouveaux titulaires de la seule carte 2022. Il sera possible de s’acquitter de la cotisation annuelle (20€) à l’entrée de la salle.
A l’ordre du jour, outre les rubriques habituelles (bilan moral et financier, etc.), quelques beaux projets de livres, d’expositions et d’aventures plutôt inattendues ! Nous vous dirons nos espoirs et entendrons vos propositions.
A demain, pour que la mémoire de Ferney se conforte un bel avenir.
Alex Décotte, président (+33642775611)
PS: N’hésitez pas à venir avec ceux de vos proches désireux de se joindre à nous.

Lundi 6 décembre: Assemblée générale 2021

Lundi 6 décembre 2021 à 18h30 /

Grande salle du centre nautique, Ferney-Voltaire

Accès près de la caisse de la piscine / Masque obligatoire

Parmi les points importants de l’ordre du jour figurent le renouvellement des membres du conseil d’administration et nos importants projets pour 2022.

Sont cordialement invités les membres de Ferney en mémoire ainsi que toute personne désireuse de s’informer, d’apporter des propositions ou de rejoindre l’association. Notre comité se réjouit de votre présence. Au cas où vous ne pourriez être des nôtres, faites-le nous savoir en nous indiquant le nom de la personne à laquelle vous souhaitez éventuellement donner mandat pour vous représenter.

Michel Meynet (1943-2021)

Michel Meynet

Michel Meynet est décédé le mercredi 17 novembre 2021 à l’hôpital d’Annecy, après une courte maladie. Il était né 1943 à BeIlevaux (Haute-Savoie) et avait vécu à Annemasse avant de s’installer dans le Pays de Gex en 1973. Il était père de quatre enfants, dont l’un trouva la mort en 1990.

A l’origine des feux d’artifice de Ferney-Voltaire, Michel Meynet avait développé pendant 35 ans une véritable passion d’artificier. Sergent instructeur, décoré en 2000 après 25 ans de bons et loyaux services, il avait été promu adjudant honoraire en 2001.

Michel Meynet a été accompagné à sa dernière demeure, au cimetière de Gex, par une délégation des sapeurs-pompiers de Ferney-Voltaire, où il a œuvré dès 1975.

Michel Meynet (à gauche) aux côtés de Philippe Chappart, Pascal Meylan, Roger Deluermoz et Roland Ruet lors d’une cérémonie du 11-Novembre au Monument aux Morts de Ferney-Voltaire.

Dany et les Marmousets

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, sous la houlette de l’abbé Joseph Boisson, l’oeuvre des Marmousets a permis d’accueillir et d’enseigner à la Maison Saint Pierre plusieurs dizaines de jeunes orphelins. Daniel Forte était l’un d’eux. Comme plusieurs de ses camarades, Dany a ensuite pu intégrer la toute nouvelle « maison d’en-haut » construite par l’abbé à l’intention des Marmousets Apprentis, qui allaient ainsi acquérir un vrai métier avant d’entrer sereinement dans leur future vie d’adultes. Ce témoignage rare est le premier d’une série d’entretiens que l’association Ferney en mémoire consacrera ces prochains mois aux récits de ceux qui sont encore de ce monde pour en témoigner.

Notre nouveau studio d’enregistrement à la Maison Saint Pierre

Merci à la ville de Ferney-Voltaire qui a attribué à notre association, à la fin de l’été 2021, au 1er étage de la Maison Saint Pierre, un nouveau local dans lequel nous allons, enfin, pouvoir accueillir des visiteurs, numériser des documents personnels, imprimer et remettre des photos issues de nos archives et filmer, dans les meilleures conditions, des entretiens avec les Ferneysiens et Ferneysiennes porteurs d’histoire et de souvenirs.

Lire la suite…

2021: dernière heure d’hiver ?

Ne pas perturber les vaches! Ni le chat, bien sûr…

En cette fin octobre de l’an de grâce 2021, nous entrons (peut-être) dans notre dernière heure d’hiver.

Dans plusieurs pays d’Europe, heure d’été et heure d’hiver ont été épisodiquement appliquées dès la Première Guerre mondiale. Et abandonnées dès 1945. Il faudra attendre le choc pétrolier des années 1970 pour la voir ressurgir. Mais en 1978, les Suisses refusent à 52% par référendum de perdre une heure de sommeil au printemps. C’est ainsi que, trois années durant, la Suisse va demeurer un îlot temporel au milieu de l’Europe et que les frontaliers devront se munir d’une montre à double cadran, l’un pour l’heure suisse, l’autre pour l’heure française. La Suisse finira par s’aligner sur le changement d’heure en 1981.

Au XIXe siècle, lorsque l’horloge de la Tour de l’Ile indiquait 10h13 à Genève, il était 9h58 à Paris et 10h18 à Berne…

Pour donner du prix aux jours, il ne pas compter les heures, dit le proverbe. A méditer la nuit prochaine…

Lire la suite…

1890: Le tramway et la statue

Inauguration le 27 juillet 1890 de la statue Voltaire.

La ville de Ferney inaugurait dimanche la statue de Voltaire qu’elle doit à la générosité de Mr le statuaire Lambert, le propriétaire actuel du château du patriarche de Ferney. Elle célébrait en même temps l’inauguration de la ligne de chemin de fer à vapeur sur route qui la relie depuis quelques semaines avec Genève.

Inauguration de la ligne de chemin de fer à vapeur Genève-Grand Saconnex-Ferney Voltaire.

Le train officiel, dont la locomotive à vapeur était pavoisée aux couleurs des deux pays et qui amenait les invités genevois, a fait un peu après dix heures son entrée à Ferney, où des détonations de boîtes l’ont salué. Les invités genevois et une nombreuse délégation de la colonie française de Genève ont été reçus à l’Hôtel de Ville, où le vin d’honneur les attendait.

Lire la suite…

1890-2028: Le tramway Genève-Ferney-Gex

Une composition à vapeur de la VE traverse Ferney par la Grand’ Rue et parvient au croisement avec la rue de Versoix visible à droite. L’image remonte à la dernière décennie du XIXe siècle. Carte postale: Collection Gilbert Ploujoux.

A la fin du XIXe siècle, une intéressante liaison par tramway est réalisée entre Genève et Gex. Il s’agit d’une ligne particulière à plusieurs égards. D’une part, sa longueur de 16,6 kilomètres est remarquable. D’autre part, elle se trouve à cheval sur une frontière nationale. Enfin, elle a connu divers modes de traction, voire simultanément sur un même tronçon.

Lire le reportage…

Paulette Brun

Paulette Brun et son petit-fils, Dominique

Paulette Brun, notre ancienne boulangère, vient de nous quitter à l’âge de 93 ans. Jean et Paulette Brun avaient repris en 1947 la boulangerie de la famille Pittet, sur la place de la Fontaine. Ils y sont restés pendant 28 ans. Pendant toute cette période, il fallait voir la foule venue acheter le pain et les bonnes pâtisseries. La vitrine était toujours bien garnie de papettes, tartes aux framboises meringuées ou toutes sortes de fruits, sans oublier les nombreuses petites pièces, babas au rhum, religieuses, petits pains ou brioches. Rien que l’énumération me remet en mémoire les bonnes odeurs de la boulangerie. C’était le Ferney de notre jeunesse !!!


En 1949 est née Annie, décédée le 2 octobre 2012. En 1950 est né Gérard, décédé le 23 janvier 2019. En 1952 est née Odile, devenue Madame Tutundjian.

Jean et Paulette Brun ont revendu la boulangerie en 1975 à la famille Dubois. Jean Brun est décédé le 15 août 2012. Paulette Brun est décédée le 21 septembre 2021. Les funérailles et la crémation se sont déroulées le samedi 25 septembre à la Balme de Sillingy. Paulette Brun repose au cimetière du souvenir de la Balme, où elle a rejoint les membres de sa famille.

Geneviève Cartegini, septembre 2021.

1944 : La Libération du Pays de Gex

L’été 1944 fut meurtrier dans le pays de Gex. Du 10 au 14 juin, 10 résistants et 4 civils vont perdre la vie à Léaz et près du Fort l’Ecluse, suite à des attaques allemandes. La population de Léaz sera d’ailleurs prise en otage.

Le 21 août 1944, les Allemands quittent précipitamment le Pays de Gex par la Faucille. Se sentant pris en étau par le débarquement de Provence et par la résistance venue du Haut-Jura et de Savoie, ils abandonnent leurs postes. Certains vont même fuir par la Suisse.

Lire la suite…

1942: Une Ferneysienne dans les bras de Klaus Barbie

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 237788262_10159765119908628_8112659749829449333_n.jpg.

Klaus Barbie, chef de la Gestapo, tristement célèbre pour sa cruauté notamment avec les enfants d’Izieu, est nommé à la Kommandantur de Gex en mai 1942. Il avait une mission d’espionnage sur Genève qui l’occupera jusqu’en novembre 1942. Il ne logera pas à la Kommandantur de Gex, ni dans les lieux occupés par la Wehrmacht comme à l’hôtel de La Mainaz. Il logera au château de Prévessin, lieu plus sûr pour lui et plus proche de la frontière. Il va y rencontrer sa maîtresse, Adèle R. Une Ferneysienne qui va se brûler les ailes.

Source: Patrimoine et Histoire du Pays de Gex

Lire la suite…

Fort l’Ecluse: L’éboulement de 1883

A l’heure où le tunnel du Fort l’Ecluse s’apprête à quelques nuits de fermeture pour travaux (23, 24, 25 et 26 août entre 20h et 6h00), rappelons-nous que, voilà près d’un siècle, une véritable catastrophe a été évitée de peu.

La chose paraît inimaginable, mais il fut un jour où le Rhône s’est arrêté, stoppé net par un énorme éboulement de terre et de rochers! Cet événement exceptionnel s’est déroulé dans la nuit du 2 au 3 janvier 1883, tout près de chez nous, à quelques dizaines de mètres du Fort l’Écluse. 

Lire la suite…

En souvenir de Jean Cogne

Jean Cogne

Jean Cogne, un jour de bouchoyage à la ferme

Nous venons d’apprendre le décès de Jean Cogne. Il passait une retraite paisible à Tougin, après une longue vie de paysan, dense et passionnée, à la ferme de La Paisible, à Ferney.

Les obsèques de Jean Cogne auront lieu à Cessy ce vendredi 13 août à 15h. Nous pensons à sa famille, à ses proches et à ses amis, sans oublier sa femme Annette, décédée et 1996, et son fils Raymond, disparu en 2010 à l’âge de 56 ans.

Annette et Jean Cogne

Quelques autres images ici…